Accueil

mise à jour du 30/10/2017

agenda

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et rejoignez-nous sur

PHARMACIE

 

Le 26 novembre 2014 l’ARS PACA avait déjà autorisé le transfert d’une pharmacie de Marignane à Régusse se basant sur une population dépassant les 2 500 habitants au regard des permis de construire accordés sur la commune.

Le 25 mars 2015 la Ministre de la Santé a cassé cette décision de transfert car la population « légale » de Régusse était de 2 244 habitants du 1er janvier au 31 décembre 2014 et qu’en 2015 elle était de 2 280 habitants.

 

Le 5 juillet 2017, l’ARS PACA prend la décision d’autoriser à nouveau ce transfert se basant sur une population communale de 2 584 habitants au regard du recensement opéré en 2016 et validé par l’INSEE en juin 2016.

Or la population « légale » de Régusse du 1er janvier au 31 décembre 2017 est de 2 409 habitants et le recensement opéré en 2016 sera publié tel que la loi le prévoit au mois de décembre 2018 pour effet au 1er janvier 2019.

 

A ce jour, le Conseil de l’ordre et le syndicat des pharmaciens du Var ont introduit un recours hiérarchique auprès du Ministère de la Santé alors que les pharmaciens d’Aups ont saisi le tribunal administratif.

 

Même si nous sommes furieux et scandalisés de cette opposition des pharmaciens d’Aups à ce transfert, même si nous avons envie de les clouer au pilori pour leur seul intérêt pécunier de boutiquier ne se souciant nullement du désagrément et du préjudice causés aux patients des communes voisines, ils ont malheureusement la loi pour eux pour s’opposer à ce transfert.

 

Il reste une seule chance à Régusse pour avoir sa pharmacie dans les prochains mois, sinon il faudra attendre 2019, c’est que l’INSEE publie en décembre 2017 au Journal Officiel une population communale régussoise de plus de 2 500 habitants avec effet au 1er janvier 2018.

 

Toutes les gesticulations, manifestations et autres effets de manches n'apporterons rien de plus que la loi

 

<<DURA LEX SED LEX>> << LA LOI EST DURE MAIS C'EST LA LOI>>

 

<<SUMMUS JUS, SUMMUS INJURIA>> <<TROP GRANDE JUSTICE EST INJUSTICE>>

 

 

INFORMATION IMPORTANTE

 

NOTRE REGION SUBIT CETTE ANNEE UNE SECHERESSE IMPORTANTE

 

SI VOUS CONSTATEZ DES FISSURES SUR VOS MURS, DANS VOTRE MAISON, VOTRE PISCINE OU UN

 

MOUVEMENT DE TERRAIN, VOUS DEVEZ LE SIGNALER PAR ECRIT A VOTRE ASSUREUR ET A LA MAIRIE

 

AFIN QUE LE MAIRE PUISSE SOLLICITER, AU VU DE NOMBREUSES DEMANDES, LE CLASSEMENT DE LA

 

COMMUNE EN ETAT DE CATASTROPHE NATURELLE POUR QUE VOTRE ASSURANCE PUISSE PRENDRE

 

EN CHARGE LES REPARATIONS

POURQUOI CE SITE DE L’OPPOSITION : VIVRE À RÉGUSSE ?

 

LES PROMESSES DE « RÉGUSSE TRADITIONS ET AVENIR » DU « BIEN VIVRE À RÉGUSSE »

SONT À DÉCLINER AU PASSÉ !

 

Depuis quelques temps, rien ne va plus au Conseil municipal. Du côté de la majorité les incidents se multiplent, plainte et procédure ne sont pas loin, les démissions se succèdent.

 

L’opposition tente par tous les moyens légaux de faire entendre sa voix pour inciter la majorité ou plutôt l’exécutif à ne pas sortir des rails et à ne pas bafouer règlements et lois.

 

Depuis le début de l’année c’est une succession de manquements à ces règles :

 

-Achat de locaux à un tarif supérieur à l’estimation des domaines et à la recommandation de la commission d’urbanisme, sur décision unilatérale du maire : perte sèche de 10 000 €.

 

-Emprunt de 738 700 € par décision unilatérale du maire, sans l’approbation préalable et obligatoire par le Conseil municipal des plans de financement des opérations concernées.

 

-Dernièrement, deux (2) réunions du conseil municipal sans préparation et sans information préalable et obligatoire des conseillers.

 

-Marchés signés sans passer par l’étude et l’avis des commissions adéquates.

 

En ce qui concerne la saisine du Préfet par l’opposition sur la décision d’emprunt du maire, la réponse, bien qu’arrivée tardivement, est claire : « décision irrégulière », transformée par l’exécutif en "décision irrégulière mais pas illégale": donc on avait le droit de le faire !

 

Quand la majorité est à court d’arguments c’est le manque de respect, le mépris affichés envers l’opposition et pour clore le débat l’argument massue du maire : « Trainez-moi au Tribunal ». Facile, ce n’est pas elle qui paie les procédures, c’est le contribuable Régussois.

 

C’est pour toutes ces raisons que l’opposition a décidé de créer un site internet en plus de sa « lettre d’information » (papiers bleus dixit la majorité), pour vous tenir constamment et régulièrement informés de nos actions, de nos propositions, de nos difficultés et de nos coups de gueule face à l’inertie d’une partie du Conseil municipal et à la mauvaise foi de l’autre.

Roger DEMANGE Renée JEANNERET Alain FILIPPI Annie BALLIN

06 11 05 20 31 06 27 20 22 36

Dernières infos

Onglet

LE VRAI, LE FAUX COMPTEURS LINKY

 

 

 

 

 

Actualité, billet d'humeur